Démons, Anges, Humains, Shinigamis, qui que vous soyez, Londres vous tends les bras!
 

Partagez | .
 

 Gagatitude Vs Haine absolue [Pv : Alex - Willu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Gagatitude Vs Haine absolue [Pv : Alex - Willu]   Lun 5 Aoû - 21:48





Alexander - William



Gagatitude Vs Haine absolue

Eyael lisait tranquillement dans la bibliothèque. Enfin lisait … C'était un grand mot. Disons qu'il comptait le nombre de lettres dans chacun des mots contenus dans la page et qu'il en faisait une moyenne. 6 lettres en moyenne. Évidemment les mots tels que 'Le' ou 'De' faisaient littéralement chuter la moyenne. Mais justement, ce mot 'littéralement' compensait. Tout comme 'Certainement' ou 'Notamment'. Bref. Eyael fixa le mot 'rugir' quelques secondes avant de claquer le livre et l'envoyer bouler plus loin. Evidemment, un livre n'a pas d'aile pour s'épargner une chute douloureuse. Néanmoins un livre ne ressent pas la douleur, il n'a pas d'âme. Tout est bien qui finit bien, donc.

L'ange posa ses pieds sur son bureau et se tînt seulement sur deux des pieds de sa chaise. Il ferma les yeux, les mèches qui lui tombaient dessus faisaient barrière à la lumière. Peut être pourrait-il dormir ? De toute façon personne n'avait besoin de lui. Les rares clients se contentaient de venir lire quelques livres puis partaient. Ceux qui empruntaient étaient généralement des habitués et il n'y avait aucune tête connue ici. Allez hop, p'tit roupillon bien mérité.

« Excusez-moi ? »

Évidemment il suffisait qu'il ferme tout juste les yeux pour qu'une bonne femme vienne le faire chier ? Eyael fixa son regard dans le yeux, lui envoyant par cela même mille menaces de mort imminente.

« Quoi. »

Ce n'était pas une question mais une injonction l'invitant à se faire voir ailleurs. Apparemment elle comprit, car après un bégaiement ressemblant à « Je .. ne .. Rien. Au revoir, désolée … » elle prit la porte. Bon ok il venait de perdre un client, mais il avait surtout perdu quelques précieuses minutes de sommeil. Voilà, maintenant il était énervé, tout ça à cause de cette bonne femme. « On ferme. » lança-t-il à l'adresse de tous les autres, un sourire accroché aux lèvres tandis que ses yeux les priaient de déguerpir au plus vite. Étrange contraste.

Une fois qu'ils furent tous parti, il prit lui même la porte, veillant à fermer derrière lui. Prendre l'air lui ferait le plus grand bien. Il déambula alors dans les rues, jusqu'à trouvé Monsieur Le Banc, son meilleur ami. Il s'assit sur Monsieur Le Banc et observa les badauds. Tiens, une femme habillée en jaune, on aurait dit un poussin fugitif. Celle la serait un flamand rose tandis que son amie était semblable à une grenouille. Critiquer ceux qui l'entouraient le relaxait légèrement, mais pas suffisamment. Ouais il s'énervait pour un rien et c'était peut être humain comme réaction, mais il en avait strictement rien à foutre de ce que l'on pouvait penser de lui. Autant le sodomiser avec une carotte qu'il puisse se montrer touché par vos actions.

C'est alors qu'il pensait à cette carotte sexuelle qu'il vit passer un être spécial parmi les autres. Il le sentit spécial. Une aura sauvage se dégageait de lui, une aura qui l'appelait irrésistiblement. Eyael se leva brusquement et se dirigea vers lui. Arrivé à ses côté il lui sauta dessus et l'entoura de ses bras, frottant sa joue contre les cheveux bruns.

« Muhaaaaaaa salut toi ! Comment tu t'appelles petit ? »

Il retombait littéralement en enfance. Le bout de son indexe tapotait contre la joue de l'autre et chaque impact était accompagné d'un petit « Pouic » absolument pas mature. Malheureusement les gens semblaient les regarder étrangement dans la rue, et ces regards ne plaisaient pas à l'ange. Sans rien demander au Métamorphe et sans lui laisser le temps de répondre, il lui attrapa le bras et l'entraîna dans une ruelle. Eyael se retourna alors vers lui, un grand sourire aux lèvres. Il fondait littéralement pour les Métas. Ils étaient si mignons après tout ! Complètement innocents, ils n'étaient d'après lui responsables de rien. Il suffisait qu'ils soit maîtrisés après tout, et s'ils faisaient parfois de mauvaises choses, c'est que quelqu'un les avait mal éduqués. L'ange allait se remettre à sa gagattitude mais une nouvelle odeur arriva à ses narines. Celle de la mort. Mais ce n'était pas celle qui se répandait autours d'un cadavre, celle-ci était beaucoup plus forte. La personne dégageant une telle chose était quotidiennement exposé aux effluves de la mort. Le regard de l'ange changea du tout au tout, son attitude aussi. Un Shinigami se tenait dans la ruelle, droit comme un i. Comme il rêvait de tuer ce bâtard.

« Dites donc, les Shinigamis sont à présent assez grand pour sortir tout seul. J'applaudis l'initiative, bien que ce ne fusse certainement pas la meilleure chose assurant la perpétuité de l'espèce. »

L'ange posa une main sur l'épaule du Méta. Il ne lui appartenait peut être pas, mais il le protégerait des influences néfastes de ces prétendus Demi-Dieux.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Gagatitude Vs Haine absolue [Pv : Alex - Willu]   Mar 6 Aoû - 12:35



Gagatitude Vs Haine absolue


Feat : ✘ Eyael Metyer & William T. Spears ✘



C'est une nouvelle journée qui commence et un nouveau soleil qui va éclairer cette fameuse journée. Que demandait de plus ? Un beau soleil, un ciel dégagé, un léger vent qui vous rafraîchis, c'est comme d'habitude. Pourtant, quelque chose laisse présager que la journée ne sera pas comme les autres et que de nouvelles rencontres seront en perspectif. Aujourd'hui, je suis en recherche de travail, comme tous les jours en fait. Pourtant, ce n’est pas un travail comme les autres que j’ai déjà fait, c’est un nouveau travail, un peu plus important. Je désire être le domestique d’un noble ou peut-être de ses personnes que j’aurais vu dans le passé, c’était vraiment étrange ce que j’avais ressentis à l’époque. Depuis, ce drame je n’avais plus jamais ressentis cette sensation, comme s’ils avaient disparu de la surface de la terre. Comment pourrais-je les revoir ? Qu’avaient-ils de plus par rapport aux autres ? Et … Qui suis-je vraiment ? Sérieusement, avez-vous déjà vu un humain qui peut se transformer en loup et qui n’arrive pas à se débarrasser d’un collier en cuir ? De nombreuses personnes ont tenté de me le retirer, mais sans grand succès. Pourquoi je ne peux pas le retirer ? J’aimerais bien avoir des réponses à mes questions, mais il semblerait que cela soit trop demandé. A qui demander de toute façon ? Ils auraient tous peur de moi après. Déjà que la plupart des gens ne supportent par la couleur de mon œil caché, c’est pour ça que je porte en permanence ce masque qui me voile une partie du visage, mes cheveux n’étant pas assez long pour ça. Cessons de nous poser des questions, cela devient lassant à la fin.

Au fur et à mesure que le temps avance, le soleil décline et il n’y a aucune grande trouvaille. Cela devient long, je n’arrive vraiment pas à trouver quelqu’un qui veuille bien de moi. Est-ce que je fais si peur que ça ? Pourtant, je suis dans mes bons jours, donc je ne suis pas du genre méchant. Tant pis, je trouverais bien quelqu’un demain au pire, qui sait ? Que puis-je faire du temps qui me reste ? Une petite balade dans la fraîcheur de la nuit va me faire un peu de bien. Tranquillement, je marchais en observant les personnes qui se baladaient, aucune d’entre elle ne m’intéressait. C’était juste des personnes normales qui n’avaient aucune odeur des plus intéressante. C’est alors que je fus sorti de mes pensées par un truc qui me sorte dessus … Un truc ? Etrange. Son odeur n’est pas comme les autres, il n’est pas comme tout le monde. Que me veut-il ? Petit ?! Hé ! Je ne suis pas si petit que ça, je trouve que pour mon âge, j’ai déjà une bonne taille, non ? Il est vraiment étrange, mais aussi très gênant ce qu’il me fait, on dirait que j’ai un fan … J’ouvris enfin la bouche pour lui répondre, mais il ne me laissa pas le temps de prononcer ma réponse, car il semblerait que les regards l’indisposé un peu. Normal, mais c’était de sa faute. Avez-vous déjà vu quelqu’un qui vous saute dessus pour ensuite vous tapotez  la joue en faisant des sortes de « Pouic » ? Personnellement, c’est bien la première fois que cela m’arrive. Mais pourquoi moi ? Je veux dire, il y a pleins de femmes autour de nous qui se balade et il décide de sauter sur un homme … Il faudrait peut-être que j’arrête de réfléchir, car je me fais un peu kidnapper là !

Au bout de quelques minutes de traînage de corps, je me retrouvais enfin libre de mes mouvements. Pourquoi est-ce qu’il m’a emmené dans une ruelle sombre ? Est-ce que … Non ! Je tiens à rester pur et innocent pour le moment, il faut que je lui dise qu’il est mignon, mais que je ne suis pas prêt à m’engager dans une relation pour le moment ! Qu’est-ce que je raconte ? Je dois très certainement me faire de mauvaise idée, il ne doit pas être le genre de personne qui viole dans les ruelles, surtout qu’il est blanc comme neige et il semble si gentil. Ha ! Son sourire a disparu, il va passer à l’attaque ! Il faut que je m’enfuis rapidement avant que … Quoi ? Qu’est-ce qu’il raconte ? Puis … Ca sent mauvais dans cette ruelle, j’ai l’impression que des tonnes de cadavres ont été empilées ici. Shinigami ? Est-ce qu’il a perdu la tête ? Ce genre de personne n’existe pas … C’est vrai que je pouvais distingués quelqu’un dans la ruelle, un personne vêtu de noir avec des lunettes, mais c’est bien impensable qu’il soit un dieu de la mort. Après tout, nous ne sommes pas dans un livre … Pourquoi puis-je me transformer en loup ? Est-ce qu’il serait me répondre ? Sa main sur mon épaule me fit sursauter, reportant alors mon attention sur lui, c’est vrai qu’il dégageait une odeur différente de celle des humains. Qui est-il ? Où est-ce que j’ai atterris ? Dire que je pensais faire une balade tranquille, je me retrouve maintenant en présence de deux personnes que je ne connais pas et qui dégage des odeurs très différentes. Peut-être devrais-je lui répondre ? Tout  en retirant doucement sa main de son épaule, ma pupille bleu ne  le quittant pas, je pris la parole.


    _ Je m’appelle Alexander Dark Chaotic. Je suis enchantée de faire votre connaissance, mais pourquoi m’avez-vous sauté dessus ? Je ne vous connais pas …


Mon regard se tourna quelques secondes vers les deuxièmes personnes qui étaient présentes. Pourquoi est-ce que j’avais l’impression que ses deux-là ne s’entendent pas très bien ?



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 48
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 22
Localisation : Dans mon bureau.
William T. Spears
MessageSujet: Re: Gagatitude Vs Haine absolue [Pv : Alex - Willu]   Mer 7 Aoû - 8:04





Enfin. Une fois la porte de son bureau refermée, et assuré que l’intrus qui avait osé le déranger dans son travail ô cooombien hardu, William lâcha un soupir. Juste pour garder la forme. Une fois de plus il allait devoir s’occuper d’une affaire qu’il ne le concernait absolument pas, et il allait devoir une fois de plus aller sur le terrain alors que normalement, c’était ses sous-fifres plus communément appelés  subordonnés – ça passe mieux généralement- qui devaient s’en occuper. Qu’est-ce que les gens ne comprenaient pas dans le mot superviseur il était censé superviser et non aller faire joujou sur le terrain avec des humains qui ne sont pas capables de crever tout seul et de leur donner leur lanternes cinématiques bien gentiment. Ca faciliterait bien les choses quand même. Et si ces humains nommés un peu plus haut pouvaient aussi éviter d’aller passer des pactes ridicules avec des Démons ou encore de fréquenter des Anges, ça serait nettement mieux aussi.

Enfin. Ce n’était pas comme s’il avait vraiment le choix maintenant. L’ordre venait sans aucun doute de plus haut que lui, et il ne pouvait donc pas se permettre d’aller les remballer comme il le faisait habituellement dès que quelque chose ne lui plaisait pas. Autant ne pas se faire mal voir des Directeurs, étant donné que la branche shinigaminesque ou je ne sais quel mot de Londres, devait être la plus ridicule de toutes. ‘Faut dire qu’en même temps ils se sont tapés tous les cas sociaux possible et inimaginable. A croire que c’est fait exprès. « Tiens, pour la capitale, là où il y a  le plus de monde à faucher, on va leur mettre les faucheurs avec les pires dossiers mais pour compenser ça on va leur mettre un superviseur plus que compétent qui saura les gérer ! » D’accord le dernier point c’est Spears lui-même qui l’a rajouté. Admettons quand même que quand il s’agit de travailler correctement, c’est pas l’espèce de truc rouge qu’il faut appeler à la rescousse.

Enfin. Au lieu de rester là devant sa feuille à moitié remplie et son bureau à se dire qu’il était le pire martyr de l’univers, il ferait mieux de bougre son royal fessier s’il souhaitait que quoique ce soit avance. Il décida de finir son rapport, ou plutôt de corriger le rapport qui lui avait été remis, ( Relatant le fait que Mr Smith c’était étouffé en épluchant une pomme de terre, magnifique, Slingby vous pourriez faire un effort la prochaine fois et écrire quelque chose de censé) avant de se relever et d’aller prendre Sa Magnificence Pigeon premier du nom afin de le poser sur son épaule. Jamais il ne partirai sans son fidèle destrier euh…animal de compagnie. Il valait surtout mieux éviter de le laisser seul dans la Dispatch, au risque de réveiller les pulsions meurtrières de certains qui ne rêvent que d’en faire du pâté. ( Ne niez pas Knox, j’ai des preuves.)

Enfin. Accompagné de ses deux fidèles compagnons, à savoir le volatile plumé et sa Faux, le superviseur daigna sortir de son bureau et se diriger vers Londres où l’humain incapable de mourir tout seul allait. Bah allait mourir tiens. Il allait pas non plus prendre un verre de whisky et attendre bien gentiment que William soit là pour se jeter contre un mur, tête la première afin de mourir. De toute façon celui-là n’allait pas mourir près d’un bar mais dans une ruelle, loin du regard des autres. A cause d’un pot de fleur. Quel insouciant, marcher sous un balcon à pot-de-fleurs, qui, mais qui ferait ça ? C’est du suicide à coup sûr, j’en suis bien d’accord. Breeef. Assez parlé des pot-de-fleurs meurtriers, comme d’habitude, lorsque le superviseur arriva près de la victime, elle n’était pas encore tout à fait morte. Bah non fallait bien récolter sa lanterne hein. Et coooomme les ¾ du temps, les humains se rendant compte que quelqu’un arrivait près d’eux alors qu’ils étaient en train de mourir, celui-là, dans un geste désespéré se raccrocha à la jambe de William, le suppliant de l’emmener dans l’hôpital le plus proche, ou d’aller chercher de l’aide. Inutile de préciser que le gentil Spears l’envoya chier en manquant de lui shooter dedans par la même occasion.

« Franchement… »

Enfin. Faut le comprendre, il venait de laver ce pantalon puis l’autre avec ses mains pleines de sang voulait s’y accrocher. Franchement, les gens de nos jours n’ont plus aucun respect. Remontant ses lunettes d’un geste machinal avec sa Faux, qui s’apparentait plus à sa troisième main qu’autre chose, le Shinigami s’occupa par la suite de…de regarder d’un air blasé les souvenirs de la pauvre chose à ses pieds. Tch. Qu’est-ce que ça pouvait être enquiquinant. Déjà qu’ils n’étaient pas utiles, si au moins leurs souvenirs pouvaient être intéressants ce serait mieux. Et cooomme par hasard, cet humain ne faisant pas exception, il se trouva qu’il était parfaitement inutile pour l’avenir. Pauvre de lui, il allait mourir là dans cet endroit puant que le superviseur ce serait bien passé de connaître. Finissant de faucher son âme, le superviseur lui lança un dernier regard à moitié méprisant avant de se retourner.

Enfin. Il était temps de regagner son bureau. Cependant, il fallait d’abord récupérer Pigeon qui, trop heureux de se retrouver dehors sans doute, était allé se dégourdir les ailes un peu plus loin, et s’était posé sur un rebord de fenêtre un peu plus loin. Sauf que quelque chose retint l’attention du Shinigami. Ou plutôt quelqu’un. Ou encore quels qu’uns.  Deux nouveaux arivants dans la rue. L’un des deux était sans aucun doute un Ange, quant à l’autre…ce n’était pas un humain, il était différent lui aussi. Et alors que le superviseur l’identifiait comme étant un métamorphe, l’autre machin blanc qui soi-disant purifie les âmes, pris la parole, s’adressant à lui. Et en  entendant ses mots, William se pria lui-même, de toute manière c’était un Dieu, de la Mort peut-être mais un Dieux quand même alors prt, et se remercia de la non-présence de Sutcliff. Il ne manquerait plus que ce dernier entende parler d’assurer la perpétuité de l’espèce.

Enfin. Alors qu’il allait lui répondre, le métamorphe se présenta, lui au moins connaissait les règles de politesse, contrairement au truc à plumes ridicules, William pariait…Bah Sutcliff tiens, que celles de Pigeon étaient nettement plus belles. Bon sang, il n’aimait déjà pas venir sur terre, c’était plein d’humains et de ses vermines de Démons, et maintenant il fallait en plus qu’il se trimballe un Ange et un Métamorphe, bien que ce dernier ne le dérangeait pas tant que ça. Ils n’en avaient pas après les âmes eux et ne les empêchaient pas de faire leur travail, donc il n’avait aucune raison de leur en vouloir. Remontant ses lunettes une énième fois, le Faucheur utilisa ensuite sa Faux pour pouvoir tendre aux deux nouveaux arrivants une carte de visite. Inutile d’approcher plus que ça l’Ange tant qu’on pouvait l’éviter.

« - William T. Spears, superviseur du service des Shinigamis envoyés en mission et de la branche Londonienne. Je vous remercie d’adhérer à notre initiative, même si vous devez bien avoir deux siècles de retard minimum, franchement…. Quant à vous Mr Chaotic, si je puis me permettre de vous donner un conseil, ce serait de vous débarrassez au plus vite de lui. Bien qu’ils soient censés purifier les âmes, les Anges n’hésiteront pas à essayer de « brouiller » si l’on puis dire, vos souvenirs et de vous rendre aussi inoffensif qu’un légume. Cuit. Et à leur dépend.  Franchement. »

Enfin. ‘Bonjour je suis un type avec un catalogue d’expressions faciales qui équivaut à celui d’une moule et je balance l’identité des gens à tout le monde parce que je ne vois pas l’utilité de les cacher. A et au passage, penser à me haïr aussi.’ Ca aurait bien convenu comme présentation ça aussi je pense. Et ça ne change pas grand-chose de ce qu’il a dit de toute manière. J'espère aussi que vous avez remarqué que chaque paragraphe a commencé par 'Enfin' parce que je me suis cassé le cul à le faire. Je vous félicite si vous l'aviez vu, et je vous frappe si vous venez de vérifier.









♠ KNW ♠

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroshitsuji-n-w.forumgratuit.ch
Invité
MessageSujet: Re: Gagatitude Vs Haine absolue [Pv : Alex - Willu]   Sam 10 Aoû - 14:00





Alexander - William



Gagatitude Vs Haine absolue

Eyael fit un petit sourire au Métamorphe. Il était siii choupinounet ! Autant l'ange pouvait être glacial envers plus ou moins toute la population mondiale, autant il ne pouvait résister au charme envoûtant d'un Métamorphe. Il les aimait plus que tout, comme un ami, un parent, un amant. Et ce dernier point n'était que trop vrai. Du moins c'était souvent ainsi que l'Ange voulait que finissent ses relations avec un Méta'. Mais pas cette fois-ci. Alex', comme il dit s'appeler, semblait bien trop pur aux yeux d'Eyael pour penser à ce genre de choses. Sa simple envie était de le protéger de la chose aux yeux bicolores. Chose qui le coupa alors qu'il voulu parler.

Le blanc croisa les bras et lui jeta un regard noir. 'Ce genre de regard qui lance des Avada' comme dirait si bien Harry Potter. Il éloigna la faux de la main sans prendre la peine de dissimuler son dégoût profond à l'idée de la toucher, et sans prendre non plus la petite fiche. Il y avait longtemps qu'il n'avait plus rencontré de Shinigamis depuis que deux l'avaient humilié, ridiculisé, torturé, rendu fou. Sa haine profonde envers cette race ne s'était pas amenuisée avec le temps, loin de là. Et la description que l'autre, qui n'était même pas un Dieu complet, fit de lui l'énerva au plus au point. Eyael était du genre à avoir le sang chaud et s'énervait pour un rien.

« Je reste toujours impressionné par le professionnalisme des Shinigamis, cependant la politesse voudrait que l'on ne parle pas d'une personne à la troisième personne lorsqu'elle se trouve dans la même pièce. De plus si vous avez quelques reproches à me faire je vous écoute, ne vous cachez pas derrière un pauvre garçon. Sachez aussi que ne purifions que les êtres humains et Alex' est un Métamorphe. » Oui, il utilisait son prénom, ou plutôt un diminutif de son prénom, mais après tout, il était si meugnon qu'il ne pouvait pas faire autrement non ? « Et pour finir, les humains purifiés ne finissent pas à l'état de légume comme vous dites, mais sont simplement libérés de leurs péchés. Votre problème est que vous ne pouvez pas concevoir que les choses vous échappent, n'est-ce pas ? »

Sans laisser le temps à l'autre de formuler une réponse, il se tourna vers Alexander. Il avait tellement envie de le ramener chez lui ! Ils s'amuseraient bien tous les deux. Il le nourrirait, lui ferait prendre son bain … Fuh-uh ~ ♥ Il pourrait aussi s'amuser à le coiffer et lui mettre des nœuds dans les cheveux … ils s'amuseraient tellement tous les deux ! Enfin, à condition qu'il ne se laisse pas embobiner par le Shinigami. C'était quoi cette manie de le faire passer pour une méchant ? Prenons au hasard le meurtre. L'ange avait déjà tué, mais c'était rare, tandis que les Shinis passaient leur vie à tuer. Et il n'y avait pas même pas de véritable raison à cela ! Enfin si. « Pour le travaille ». Ca je l'ai piqué à What The Cut en fait, mais ce n'est que pour prouver que les Shinis sont stupides, inutiles, et encore stupides.

« Ne fais pas attention à ce que dit l'autre Alex', les Shinigamis sont des êtres sans réelle volontés, seulement régis par un règlement et qui passent leur temps à courir après les âmes. Il est simplement frustré de nature. Ce n'est vraiment pas une bonne fréquentation pour toi. Moi je suis Eyael Metyer et je suis un Ange comme tu l'auras sûrement compris. Et c'est vrai que c'est la première fois que l'on se rencontre mais … » Eyael lui fit un grand sourire et lui sauta dessus pour l'étreindre une nouvelle fois. « J'adoooooore les Métamorphes, vous êtes si meugnons avec vos petites manies. »

L'ange avait l'impression de vivre un rêve avec ce petit dans ses bras. Il aurait très bien pu rester ainsi l'éternité, seulement le Shinigami était toujours là et sa présence était insupportable. Franchement quel manque de savoir vivre, il pourrait très bien partir en sentant que personne ne l'aimait non ? Bon d'accord c'était l'Ange qui avait commencé les hostilités, mais personne n'avait dit qu'Eyael était quelqu'un de parfaitement logique.

Méfiant quant à la suite des événement, l'Ange sortit ses ailes de son dos – Adieu chemise à présent trouée – et les enroula autours du Métamorphe et lui même en guise de protection. Là où ils étaient il y avait très peu de chance de croiser un humain, et puis même si quelqu'un le voyait, il considérait sa propre survie comme bien plus importante qu'un peu de discrétion.

[HRPG : Je m'excuse platement pour le retard et la qualité de ce Rep, je veillerai à faire mieux la prochaine fois promis ;-;]



Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Gagatitude Vs Haine absolue [Pv : Alex - Willu]   Mer 14 Aoû - 13:11



Gagatitude Vs Haine absolue


Feat : ✘ Eyael Metyer & William T. Spears ✘



Il y a beaucoup de chose que vous devez m’expliquer là, parce que je pense que je suis légèrement perdu avec tout ce qu’il vient de se passer … C’était quoi cette histoire ? Je ne comprends vraiment plus rien ! Est-ce qu’ils se connaissent ? Ce n’est pas possible, ils se présentent tous les deux … Alors, pourquoi ils se détestent ? L’ambiance n’était pas de plus terrible avec eux deux … Puis … Qu’est-ce que je fais là ? Je croyais que je voulais faire une balade tranquille dans le parc, mais on va dire qu’un homme vraiment étrange m’a kidnappé, comme s’il était complète fou de moi. Pourquoi ? J’ai trop de question en tête et très peu de réponse à tout cela ! Il se dit être un shinigami et l’autre serait un ange, mais ce n’est pas possible ! Ce sont des êtres qui ne peuvent pas exister sur terre, je veux dire, un ange s’est censé être auprès de Dieu et être gentil, mais celui qui est là semble éprouver de la haine. Tandis que les shinigami se sont des dieux de la mort, vous m’expliquez qu’est-ce qu’il fait là et pourquoi je peux le voir ? Je veux dire, des êtres aussi surnaturels devraient être invisibles aux yeux des mortels. Attendez … S’il y a un shinigami en face de moi, ça veut dire … C’est déjà l’heure de ma mort ?! Je vais déjà mourir ? Je croyais que j’avais encore toute ma vie devant moi, mais je me suis trompé, dommage … En plus, il y a un ange … En fait, ils se disputent pour savoir si je dois aller en Enfer ou au Paradis, c’est ça ? Il y a quelque chose qui cloche dans mon raisonnement … L’un me dit que je dois m’éloigner de l’ange, parce qu’ils rendent les humains complètement légume, mais normalement, un ange … Ce n’est pas censé faire le bien ? Je veux dire, s’ils rendent les humains complètement légume, ce n’est pas très gentil, donc cela ne peut pas être un ange, mais un démon. Logique ? Pourtant l’autre ne semble pas d’accord avec ses dires …

En voyant la carte tendu par le Shinigami, je me suis dit que j’allais peut-être avoir la réponse à mes questions, mais je n’eus pas le temps de la pendre que l’autre retira ce qui semblait être une pince de jardin. Non ? Pourquoi est-ce qu’il semble écœurer par son geste ? Je dois bien avouer que le gars avec ses lunettes ne sent pas très bon, mais ce n’est pas une raison pour réagir ainsi. Je ne vois toujours pas pourquoi ils ne s’entendent pas … Tient ! Le blanc semble expliquer ce qu’il fait, mais j’ai toujours du mal à suivre leur conversation, car je trouve qu’elle n’a aucun sens. Je veux dire … Ce n’est pas possible ! Qu’est-ce que j’entends ? Je suis un métamorphe ? Qu’est-ce donc ? Je ne connais pas ce mot, je n’ai jamais rien vu à ce sujet. Est-ce qu’ils pourront me donner une réponse ? Est-ce qu’ils pourront me dire des choses sur moi ? Je n’eus toujours pas le temps de placer un mot que le blanc me sauta à nouveau dessus pour m’enlacer, on dirait qu’il est complètement gaga, mais je ne le connais même pas. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? Ce n’est pas désagréable de se sentir aimer, mais c’est assez gênant quand on le montre à tout le monde. Essayons de résumer la situation du mieux que l’on peut et avec beaucoup de calme. Cette homme vêtu de noir avec des lunettes, ses cheveux plaqués en arrière, est un Shinigami, c’est-à-dire un dieu de la mort. Il sent la mort et il semblerait que je ne dois pas le fréquenter, mais à l’inverse, la soit disant personne que je dois fréquenter, ne m’est pas conseillé par ce Shinigami. D’ailleurs, je sais que celui-ci s’appelle William. La deuxième personne, qui est présente dans cette ruelle, a les cheveux aussi blancs que la neige et il est vêtu d’une façon plutôt classique avec une chemise qui lui sert de haut. Il dit être un ange, c’est-à-dire, un être qui possède des ailles blanches et qui se balade auprès de Dieu, un être pur. C’est un peu dur à croire … Il s’appelle Eyael et il semblerait qu’il a une certaine attirance pour moi.

La situation a été résumée, nous avons planté le décor et les personnages sont instaurés. Que voulez-vous de plus ? Le moment le plus impressionnant jusqu’à ce-moment ? Très bien ! J’allais enfin parler, prononcez quelques mots pour poser quelques questions, mais un phénomène tout à fait improbable me coupa le souffle. Tout contre l’ange, je me retrouvai entourer de très grandes ailles blanches comme la neige, elles venaient d’apparaître comme par magie, déchirant la jeune chemise de ce fameux Eyael. C’était complètement … Fou ! Je veux dire que je n’ai jamais vu ça auparavant ! Pourtant, il faut que je me ressaisisse et que je leur pose quelques questions vu qu’ils sont encore là. Sortant  mon bras comme je le pouvais, je tendis ma main en direction du Shinigami.


    _ Est-ce que c’est possible que vous me donniez votre carte ? Je ne comprends pas très bien ce que vous me racontez, car c’est un peu dur à croire que de tels êtres existent sur terre. Je dois bien avouer que c’est étrange le fait que je puisse me transformer en loup, mais vous êtes … Des sortes de Dieux ? Et cela, c’est encore plus étrange … Je ne sais pas ce que je suis et étrangement, vous dégagez une odeur qui est différente de celles des autres. Est-ce que … Vous pouvez me dire un peu plus sur moi et sur vous ?


Mon regard bleuté était posé sur l’homme vêtu de noir, mais il le quitta rapidement pour regarder l’ange, un regard qui était légèrement suppliant. Imaginez, un loup la tête basse, les oreilles couchées en arrière, la queue entre ses pattes qui vous regard. C’est à ça que ressembler Alexander à ce moment. Il n’y avait que son œil rouge qui n’était pas visible à cause de son masque, mais il avait la même lueur que son bleu.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Gagatitude Vs Haine absolue [Pv : Alex - Willu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gagatitude Vs Haine absolue [Pv : Alex - Willu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» humiliation et Haine [PV]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji New World :: Welcome in London! :: Londres :: Ruelles & Impasses-